Aller au menu
Aller au contenu
CSF - Confederation Syndicale des Familles
Fil d'actualités de la CSF

Archives de Actualités

Rentrée scolaire et élections HLM


La CSF fait paraître le nouveau numéro de son magazine ’NOUS’. Vous pouvez consulter le sommaire sur notre site. L’éditorial de ce nouveau numéro, publié ci-après, est rédigé par Marie-Françoise Martin, Présidente de La Confédération Syndicale des Familles.



Une période chargée pour les familles !


La Confédération Syndicale des Familles, pour la 45ème année, a mené avec les familles ses enquêtes sur le coût de la rentrée et plus largement sur le coût de l’école tout au long de l’année.

L’enquête de La CSF a révélé une baisse de près de 3 % des dépenses faites par les familles.
Cette baisse s’explique par des pratiques d’achat différentes des familles (une plus grande attention à la nature de leurs achats, les marques sont moins plébiscitées).
Pour bon nombre d’entre elles, ces pratiques sont liées à une baisse de leur pouvoir d’achat. Ces familles sont aidées, pensent certains. Si l’allocation de rentrée scolaire couvre les frais de scolarité pour les enfants du primaire, les frais de rentrée pour le collège, elle est loin de couvrir les frais de rentrée pour le lycée et en particulier pour l’enseignement professionnel. Notre enquête a révélé que pour des familles de trois enfants, le coût de la rentrée représente la presque totalité des revenus du mois de septembre.

Où est l’égalité devant l’école ?
Nous sommes loin de voir appliqué le slogan : l’école obligatoire, laïque et gratuite. C’est pourquoi, La CSF demande une TVA à 5,5 % sur les fournitures scolaires, les considérant comme des produits de première nécessité, l’école étant obligatoire et gratuite. Elle revendique aussi une modulation significative de l’Allocation de Rentrée Scolaire attribuée selon les niveaux et non selon les âges.
Si des acquis existent grâce à l’action des familles, il reste encore un long chemin à parcourir pour que tous les enfants soient égaux devant l’accès à l’éducation, à l’instruction, à la culture, aux loisirs. C’est avec les familles que La CSF y œuvre au quotidien.

Si la réussite des enfants est liée à l’école, elle est aussi liée à leur environnement.
Un logement décent y contribue. Les familles doivent pouvoir vivre dans un logement de qualité et bénéficier d’un logement en fonction de leurs besoins tenant compte de la composition de la famille et non en fonction de leurs moyens financiers. Beaucoup de chemin reste à parcourir là aussi. En novembre et d’avancer sur ce chemin en participant largement aux élections des candidats qui nous représenteront dans les Conseils d’administration des bailleurs sociaux et devront défendre les intérêts des familles.

Voter à ces élections est un droit : il faut le rappeler autour de nous.
C’est le droit pour les locataires d’être représentés, de défendre leurs intérêts, d’exprimer leurs besoins car les candidats sont des personnes qui œuvrent dans la proximité avec les usagers en étant à leur écoute, en faisant des comptes-rendus ; ils sauront faire des propositions en ayant une attitude constructive tout en étant vigilants, exigeants dans un contexte législatif qui ne cesse d’évoluer et qui peut laisser penser que la démocratie s’éloigne de nous. Auprès de nombreux bailleurs, La CSF présente des candidats qui ont su défendre les intérêts des familles et qui continueront à le faire. Elle invite à voter pour les candidats dont les propositions correspondent le plus à leurs aspirations.

Marie-Françoise Martin
Présidente de La CSF