A l’occasion de la journée internationale d’action pour la santé des femmes du 28 mai 2021, La CSF est signataire d’une tribune “Pour l’accès de toutes à une hygiène menstruelle non toxique !”

Différentes études de l’Anses ont confirmé la présence de substances toxiques dans les protections hygiéniques, La CSF réclame donc une réglementation stricte et contraignante de la composition de ces produits d’hygiène féminine. Il est inadmissible que les fabricants continuent de cacher leur composition exacte, au détriment de la santé des femmes.

Par ailleurs, la précarité menstruelle touche aujourd’hui 1,7 millions de femmes en France qui sont obligées de mettre à mal leur santé, faute de moyens. Des mesures concrètes doivent être prises d’urgence !

Tribune ‘Pour l’accès de toutes à une hygiène menstruelle non toxique/ Format PDF